Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et si la mer n'était pas si bleue que cela...

Publié le par Eléonore P.

 

Emil Nolde, peintre expressionniste, introduit du vert dans ses marines, en particulier dans le ciel. Il m'a inspiré un changement de couleur pour mes marines, du bleu vers le vert...

 

Et ci-dessous, les 3 premiers tirages avec des encrages et essuyages différents :

 

Voir les commentaires

Des rapports parfois lointains

Publié le par Eléonore P.

Des amies très chères apprécient particulièrement quand je raconte le processus de création de mes gravures. De l'inspiration à l'aboutissement, il y a parfois un grand delta ;). Je me suis amusée à retrouver ce qui m'avait inspiré et ce que cela avait donné au final. Je les ai reclassées dans l'ordre antichronologique. Vous remarquerez que plus on recule dans le temps, plus on se rapproche du figuratif. Almada date de 2011.

Les bords de Loire sont devenus des rivages canadiens, ou d'Asie, c'est selon les uns, les autresLes bords de Loire sont devenus des rivages canadiens, ou d'Asie, c'est selon les uns, les autres

Les bords de Loire sont devenus des rivages canadiens, ou d'Asie, c'est selon les uns, les autres

Sainte-Adresse au HavreSainte-Adresse au Havre

Sainte-Adresse au Havre

Venise : la photo qui m'a inspirée.... et le résultat finalVenise : la photo qui m'a inspirée.... et le résultat final

Venise : la photo qui m'a inspirée.... et le résultat final

El Lissitzky, en hommage à mon premier cours d'iconologie de l'artEl Lissitzky, en hommage à mon premier cours d'iconologie de l'art

El Lissitzky, en hommage à mon premier cours d'iconologie de l'art

                    Alien (un de mes films préférés)

      Yang Yongliang 

Danseuse du début du siècle dernier, en l'occurrence Isadora DuncanDanseuse du début du siècle dernier, en l'occurrence Isadora Duncan

Danseuse du début du siècle dernier, en l'occurrence Isadora Duncan

Vendeuse ambulante à Hanoi (Viet Nam)Vendeuse ambulante à Hanoi (Viet Nam)

Vendeuse ambulante à Hanoi (Viet Nam)

Golden Gate Bridge à San Franscisco Golden Gate Bridge à San Franscisco

Golden Gate Bridge à San Franscisco

Santa Fe au Nouveau MexiqueSanta Fe au Nouveau Mexique

Santa Fe au Nouveau Mexique

​​​​​

 

 

 

 

 

 

Almada de l'autre côté du Tage (du point de vue de Lisbonne)

Voir les commentaires

Nuit et jour

Publié le par Eléonore P.

 

La Cage d'escalier et ses joyeux graveurs vous proposent une expo sur le thème de "Nuit et jour" au Parc de la Tour à Saint-Cyr-sur-Loire.

C'est le week end du 18 au 20 septembre de 10h à 19h. 

J'y serai comme tant d'autres pour présenter quelques travaux...

A bientôt !

Voir les commentaires

De simples vagues... à la submersion

Publié le par Eléonore P.

Je continue ma série des "marines" et, en ces temps caniculaires, je privilégie le lino et la gomme à graver, plus agréables à travailler et qui demandent un tirage avec de l'encre à l'eau (plus agréable à nettoyer). C'est plus rapide et comme la température de mon grenier atelier avoisine les 30 degrés... moins j'y reste, mieux c'est.

Bon... me voici avec des vagues, ma dernière oeuvre que mon compagnon Philippe a baptisée"submersion" et voilà ce que cela lui inspire :

"La force déchaînée des éléments naturels en exergue montre la dimension d’humilité que se doit de réaliser l’humanité. Ce peut être un de ces tsunamis ravageurs ou une simple mer démontée. A moins que ce ne soit la rupture d’un barrage naturel ou artificiel qui engloutit vies et villages. On peut y percevoir le côté sauvage et anarchique d’une nature à la quête d’un équilibre. On peut y lire aussi la pandémie actuelle de Covid19 qui submerge encore notre planète. "

Effectivement... wink
Je n'y avais mis que de simples vagues et j'étais loin de m'imaginer tout ça. 

 

Voir les commentaires

De la Loire... au Canada... ou aux confins de l'Asie

Publié le par Eléonore P.

Tout est parti d'une photo prise un soir, de retour de mon travail à Blois. Un trajet que j'effectue en voiture par la levée de la Loire (rive droite). J'ai pris cette photo et j'ai eu envie d'en faire une gravure.

 



Tirage 1er état

Les arbres au fond, faits à la roulette

La Loire au 1er plan, morsure sur cire 



Maintenant,
il faut ajouter les îles, les arbres...

 


J'ai eu l'idée de faire mordre dans le perchlo les arbres faits avec la roulette. Pas franchement une réussite. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais le perchlo a fait des traces. J'ai essayé d'ajouter des îles et des arbres en refaisant une eau-forte sur l'aquatinte. Un peu périlleux, je vous l'accorde... les arbres n'ont pas pris.


Et si on la retournait surprise



Et si on mettait un toit au temple, en haut de la colline...

 

Et si on ajoutait des bateaux...
J'imagine un paysage canadien, donc je mets des canoës !

 

Allez, pointe sèche pour le toit et aquatinte pour les bateaux...
Et voilà, j'adore 
smiley

Voir les commentaires

Toujours confinée... encore une gravure ratée sauvée !

Publié le par Eléonore P.

Décidément, j'adore ce jeu découvert pendant le confinement pour économiser le cuivre qui permet d'utiliser le cuivre jusqu'au bout du bout..., de l'user "jusqu'à la corde" ; de développer son imagination à partir d'un support donné, de se plier à une contrainte.
Alors, il n'est pas beau, mon dragon ?


J'ai beaucoup aimé ce que Martine a écrit sur mon dragon : 

"Le dragon habite les fonds marins d'où émane une lumière venue de très loin... À moins qu'il n'habite le cosmos et chemine au milieu de ces poussières d'étoiles... toute cette profondeur lumineuse derrière lui..."

Voir les commentaires

Encore un paysage marin pour rêver...

Publié le par Eléonore P.

...PENDANT CE CONFINEMENT QUI SEMBLE NE JAMAIS FINIR...

Pour cette gravure, je me suis inspirée de la mer phosphorescente de MC Escher (ici, en bas à gauche). 

J'aime beaucoup le résultat final (ci-dessous à droite). "Ma" mer semble vivante, contrairement à la lithographie de Escher que je trouve, certes très belle, mais un peu figée et sans âme. Une aquatinte en 6 temps sur une petite plaque en 10 x 10 cm, idéal pour les "Petits formats".  

 

Voir les commentaires

Le confinement se prolonge... s'évader devient indispensable...

Publié le par Eléonore P.

Je continue à reprendre des gravures "ratées"...
Voici ma dernière réalisation, toujours sur le thème de la marine.

 

Voir les commentaires

Ils ne sont pas beaux, mes bateaux ?

Publié le par Eléonore P.

Après une parenthèse chirurgicale, voici venu le temps du confinement... Heureusement que j'avais commandé du matériel, in extremis : 10 belles plaques de cuivre livrées à domicile. Comme tous ceux qui ne travaillent pas, j'ai du temps pour me consacrer à mon activité artistique préférée (quand je ne fais pas des masques !).
Et je ne remercierai jamais assez Estelle Lacombe que j'ai écoutée présenter ses travaux à la galerie Lyeux Communs. Sa démarche m'a ouvert des horizons car j'ai pris conscience que la plaque de cuivre était vivante, qu'elle pouvait être reprise, retravaillée, transformée. Estelle ne jette pas ses vieilles plaques, elle les garde, elle les reprend à l'infini.
Alors, voici ce que j'ai réalisé à partir d'une "vieille" gravure "ratée". Et j'adore !

 

Voir les commentaires

Que la vague de Strindberg m'emporte !

Publié le par Eléonore P.

Voici mon prochain sujet de travail (et d'expo aux Petits formats ?) : les marines.
J'ai envie de travailler sur l'eau et les paysages aquatiques. Cela me rappelle une très belle expo au musée Marmottan : "peindre l'indicible". En gravure, cela me paraît être un sujet pas facile, facile...
Je commence en vous dévoilant la vague d'après Strindberg.
Dans ma tête, il y a aussi un vaisseau fantôme et un paysage de Loire... mais chuuuttt...

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>